Rue de la Muette

FACEBOOK  –  YOUTUBE

Patrick Ochs - Rue de la Muette / Crédit : A. Weber.

Patrick Ochs, Rue de la Muette // A. Weber

Près de quinze ans que Rue de la Muette parcourt les scènes d’ici et d’ailleurs. Tant et tant de scènes, plus de mille,  mais la fougue des débuts est toujours là, portée par le 6ème album « Ombres Chinoises ».

La chanson de Rue de la Muette nous vient de loin même si entre temps, elle s’est frottée au rock, à la musique klezmer, aux accents de l’Europe de l’Est, aux flonflons du cirque et à ceux de la fête foraine. Musiques vivantes, mélangées, ramenées de l’enfance et des voyages.

Rue de La Muette nous souffle une envie de liberté à travers les chansons et la voix rock et rauque de son chanteur Patrick Ochs. Chansons subtiles, humanistes, interprétations charnelles et puissantes, la voix étroitement mêlée aux instruments.

Juste le souffle de l’accordéon mêlé à la chaleur de la clarinette basse soutenue par les percussions… Et la voix de Patrick Ochs, un peu radoucie par le temps, mais toujours indomptée ! Des histoires à chanter, à danser, à écouter…

On rencontre des gens qu’il a approchés jusqu’à parfois les toucher, les sentir, même en rêves, des histoires qu’il a vécues ou pas – allez savoir ? 

L’adaptation d’une chanson de la grande Miriam Makeba, Marvin Gaye croisé une nuit dans un train, un grand boxeur à la reconquête de son titre de champion du monde dans la loge du grand Ray Charles, des enfants qui s’enfuient au vent, une reprise d’Alain Bashung, un montreur d’ombres chinoises qui devient invisible au milieu de la grande ville…

Des histoires que l’on se raconte avant de reprendre la route.

 


Nouvel Album « Ombre Chinoises »

>> sortie en février 2015  <<

Rue de la Muette - Ombres Chinoises

«  Tout est nouveau. Une sorte de page blanche où tout resterait à écrire. Je chante depuis une quinzaine d’années. C’est beaucoup et c’est peu. Plusieurs séances de répétitions ces dernières semaines. Je n’ai aucune idée pour les costumes, pour les lumières et pour le sens général des choses. Je manque toujours autant de recul.

J’aime bien le titre «  Ombres Chinoises « .

J’essaye de marcher vers les autres, comme je l’ai fait pour nos précédents albums afin de nourrir et de photographier mes propres chansons, celles que j’écris seul ou à plusieurs mains avec mes amis.

J’essaye de me faire ma propre vision du monde. J’essaye de ne pas vous raconter les mêmes choses, de la même manière que les autres.

J’essaye … « 

Patrick Ochs
Octobre 14

Découvrez l’album